Stress au travail :

crise2.jpgsante.jpgStress au travailLa revue « santé et travail» du mois d’avril, revue  éditée par des  mutualistes s’intéresse à la prévention des risques psychosociaux au travail, (RPS)  en matière de prévention  au travail. On y apprend que  les accords signés dans un tiers des entreprises de plus de 1000 salariés laissent à désirer. On y apprend également que le ministre du Travail, Xavier Bertrand, doit effectuer un bilan de ces accords, dont la négociation est obligatoire dans les grandes entreprises depuis 2009. Cependant malgré cette obligation seulement   230 entreprises ont rédigé ce rapport sur les 1300 sociétés concernées, selon la revue. De plus  ces accords occultent l’articulation entre le stress et le travail. 

En effet « Au lieu de mettre en avant le fait que l’organisation du travail ne donne plus aux salariés les moyens dont ils ont besoin pour faire un travail de qualité, elle fait reposer sur les personnes la responsabilité de leur stress. » le stress  pour  les salariés serait la  conséquence « d’un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face » En d’autres termes ON FAIT REPOSER SUR LE salarié LA RESPONSABILITÉ DE son STRESS. Le salarié stressé ne peut s’en prendre qu’à lui-même. En conclusion, « la personne doit se soigner alors qu’elle fait justement une maladie de ne pas pouvoir soigner son travailLes actions mises en œuvre sont  dans cette logique  ’un soutien individuel avec un numéro vert»     Renault « a été une des premières entreprises à installer en son sein, dès les années 

1990, un observatoire du stress »Cependant on note des suicides en 2006 et 2007 au Technocentrede Guyancourt (Yvelines). Un travail bien fait est un travail de qualité il  faut du  temps, de la formation.  Une organisation de proximité tout en évitant  le taylorisme. Or de nos jours c’est l’inverse qui se passe et dans de nombreux secteurs Alors ces accords On peut douter de leur efficacité Martine Lozano militance associative 

Laisser un commentaire